En Normandie, le week-end dernier (21 – 22 avril 2018), a eu lieu le premier « Geek days » à Rouen au Parc des expositions, avenue des Canadiens, au Grand-Quevilly. Enorme succès d’affluence, la demande était là. L’évènement a réuni, dans un espace immersif de 500m² dédié à la réalité virtuelle, les passionnés normands de jeux-vidéo, de mangas, de cosplay, de comics et de science-fiction, soit un peu de monde (plus de 15 000 personnes).

Le prix des billets était de 10 euros pour 1 jour, 16 euros pour 2 jours, plus pour les billets coupe-file, ce qui est grosso modo le même prix (un peu moins cher) que celui qui a pu être vu presque à la même date pour d’autres « geek days » (Lille, Nanterre, Rennes…).

L’édition normande a été riche de 80 exposants (librairie mangas, peluches de Pokémons en tout genre, jeux de cartes…), 30 invités (dont les célèbres You tubeurs Siphano, Kythis, Frigiel, New Titeuf, Absol Videol …), et de nombreuses animations.

Ses traits originaux ont été de présenter tout un espace dédié à l’univers de Cahem, un grand parc de réalité virtuelle au style médiéval qui s’est installé cet été près de Caen, et un autre à la gloire d’Harry Potter (fabrication de baguettes magiques, espace maquillage, concours d’apprentis sorciers…).

Mais, au fait, qu’est-ce qu’un « geek » ? Cet anglicisme désigne un passionné d’informatique, d’internet et de jeux vidéo. La scène est donc posée, nous sommes dans la modernité.

Les « geek days », tels qu’ils se passent désormais de façon coutumière, annuelle, dans beaucoup d’autres villes françaises sont indissociables d’une passion japonaise à l’origine, le « cosplay », sorte de passion dédiée à se costumer comme ses personnages préférés, avec vêtement, perruque, maquillage, etc. Le jour où vous croiserez une jeune fille déguisée en « Ladybug » (comme dans le dessin animé, soit en justaucorps moulant rouge à gros pois noirs), dans le parc d’à côté pendant que vous ferez votre footing, vous comprendrez…

Le « cosplay » est aujourd’hui très à la mode en Europe, et des championnats annuels réunissant les champions régionaux sont organisés chaque année. Le tout reste bon enfant, puisque par exemple le prix des représentants de région est un aller-retour en train et deux nuits d’hôtel pour participer à la finale… qui aura lieu bientôt à Toulouse.

Les amateurs espèrent un autre « geek days » à Rouen l’année prochaine…Le succès du premier ne peut que leur donner de l’espoir !